Devenir Ingénieur de la BlockChain : missions, formation, salaires…?

Les ingénieurs de la Blockchain sont des nouveaux entrants sur le marché du travail. En effet ce métier a vu son essor en même temps que l’arrivée des cryptomonnaies, comme le Bitcoin l’Ethereum ou encore le Ripple.

Découvrez notre formation Mastère Ingénierie de la Blockchain

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est une technologie complexe qui permet de stocker des données de manière à la fois transparente et sécurisée et ce sans organe de contrôle central. On parle alors de web décentralisé. Pour reprendre l’image du mathématicien Jean-Paul Delahaye, « la blockchain est comme un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible. »

A quoi sert la blockchain ?

La blockchain a pour but de sécuriser l’échange de données. Au-delà de gérer l’échange de cryptomonnaies, elle permet de :

  • Garantir une transmission de données sécurisée et anonymisée grâce à la cryptographie.
  • Gérer les bases de données d’une entreprise de façon fiable et traçable
  • Assurer un traitement des données en temps réel, pour gérer des problématiques de logistique par exemple
  • Garantir des données authentiques et infalsifiables

Comment fonctionne la blockchain ?

La blockchain fonctionne grâce à des transactions entre différents blocs, d’où son nom. Pour effectuer ses transactions d’un bloc à l’autre, il faut utiliser une monnaie (cryptomonnaie) ou un jeton (token).

Pour être sécurisée, la transaction passe par un nœud de réseaux défini par des algorithmes et des cryptographies. Pour vulgariser c’est comme si vous donniez des sous dans un coffre-fort et que la clé était attachée dans des nœuds complexes de cordes qu’il faudrait défaire avant d’ouvrir ce coffre.

Une fois sécurisé, la transaction du bloc est validée et ce bloc est ajouté à la chaine des autres blocs (blockchain) et devient donc visible par tous.

Quelles sont les missions de l’ingénieur de la blockchain ?

Les missions de l’ingénieur de la blockchain sont principalement de développer des nouvelles fonctionnalités en rapport avec la blockchain qui répondent aux besoins de l’entreprise.

Il doit donc piloter le projet, effectuer des tests avec ses équipes, déployer le projet dans l’environnement de l’entreprise et assurer le suivi et la maintenance des nouvelles fonctionnalités de la blockchain ainsi créées.

A lire aussi : Comment choisir son école d’informatique ?

Quelle formation pour devenir ingénieur de la blockchain ?

Pour devenir ingénieur de la blockchain et maitriser cette technologie complexe, il convient de faire des études longues de niveau Bac+5. Ce niveau de formation vous permettra d’avoir des connaissances en programmation, en gestion de réseaux, en cybersécurité et en cryptomonnaie et devenir ainsi un expert dans de nombreux domaines.

Découvrir le programme de notre Mastère Bac+5 Ingénierie de la Blockchain

Quelles sont les compétences d’un ingénieur de la blockchain ?

La blockchain étant une technologie de gestion de base de données, il convient de maîtriser les langages de programmation qui permettent la conception de base de données comme MySQL ou NoSQL.

Il doit toutefois maitriser aussi d’autres langages tels que HTML, Python, C++, Java ou encore Angular.

Etant donné que c’est un secteur qui évolue très (très) vite, l’ingénieur de la blockchain doit assurer une veille sur les innovations technologiques de la blockchain, les nouvelles réglementations nationales et internationales. C’est pourquoi il doit faire preuve d’une grande adaptabilité et savoir se former en continue pour monter en compétence sur la technologie blockchain.

Quel est le salaire d’un ingénieur de la blockchain ?

Un ingénieur blockchain est rémunéré, en début de carrière, entre 40 000€ et 45 000€ bruts annuels. Il peut ensuite rapidement évoluer en fonction des projets qu’il aura lancés et de son niveau d’expertise et espérer gagner plus de 100 000€ bruts annuels !

Comme ce métier est encore peu répandu, il n’est pas rare que les profils se fassent débaucher par des chasseurs de têtes.