Devenir Growth Hacker : missions, formation, salaires…

On en entend souvent parler sans vraiment savoir ce que c’est… Le growth hacker, que l’on pourrait traduire par pirate de la croissance va avoir une mission principale : trouver des idées pour développer la croissance d’une entreprise de façon exponentielle à moindre coût !

Découvrez nos formations en digital marketing

Qu’est-ce que le growth hacking ?

Le growth hacking est une technique qui consiste à faire croitre un business ou une entreprise le plus vite et le moins cher possible. La personne en charge de cette mission dans une entreprise est appelée Growth Hacker.

Au-delà d’un métier, il s’agit d’un état d’esprit, qui consiste à trouver des idées et des techniques de webmarketing innovantes pour se développer très rapidement. Il doit donc avoir de bonnes connaissances en marketing digital, en big data et un esprit disruptif.

Le growth Hacking d’AirBnB

Pour bien comprendre ce qu’est le growth hacking, prenons l’exemple bien connu de AirBnB.
A ces débuts, ce site peinait à s’implanter et se faire une place sur le marché.
La première technique disruptive fut de reposter toutes leurs annonces sur le site Craigslist (équivalent américain de Le Bon Coin) et ainsi gagner en visibilité gratuitement. Parallèlement, ils ont contacté tous les loueurs de bien immobilier sur cette plateforme en leur proposant de gagner plus d’argent sur leurs plateformes.

Puis, pour se développer encore plus vite, AirBnB a décidé de mettre à disposition des photographes professionnels pour valoriser les bien à louer des particuliers. Ainsi, les loueurs avaient l’opportunité de mettre en valeur leurs biens, qu’ils louaient alors plus facilement. Un système gagnant-gagnant !

Grâce à ces techniques peu onéreuses, AirBnB a réussi à décoller de façon significative jusqu’à devenir le leader qu’on connait aujourd’hui !

Quelles sont les missions du Growth Hacker ?

Le growth hacker a une mission principale, qui s’apparente presque à un crédo : développer le business de son entreprise.
Pour cela il se base souvent sur une méthode de Growth Hacking visant à optimiser les principaux objectifs d’une entreprise, la méthode AARRR :

  • Acquisition : le but premier, comme nous l’avons vu avec l’exemple d’AirBnB est l’acquisition de nouveau abonnés ou prospects. Pour cela le Growth Hacker a à sa disposition tous les canaux de communication existants ainsi que les canaux qu’il jugera pertinents.
  • Activation : il faut ensuite pouvoir exploiter ces nouveaux abonnés et prospects et les convertir en prospect qualifié ou en abonné actif.
  • Retention : c’est l’objectif de fidélisation. Comment faire revenir le prospect qualifié et le faire passer à l’achat ?
  • Revenus : c’est l’objectif de vente, celui de transformer le prospect en client et ainsi faire grandir le business de l’entreprise.
  • Referal : Une fois qu’il est client, le but est ici qu’il devienne prescripteur du produit, ambassadeur de la marque et ainsi convertir de nouveaux prospects.

Quelles études pour devenir Growth Hacker ?

Pour faire du growth hacking, il y a beaucoup de notions de web marketing à maitriser. Il faut donc commencer par des études de marketing digital.

Ces études à un niveau Bac+5 vous permettront d’être familiarisé avec l’ensemble des techniques web marketing d’une part et d’avoir une vision stratégique d’autre part.

Vous serez donc en mesure de mettre en place des stratégies d’acquisition sur vos différents canaux, générer des leads, faire du A/B testing et du test and learn pour optimiser sans cesses vos campagnes, assurer le tracking et analyser la data pour monitorer vos actions et communiquer avec l’ensemble des équipes marketing pour leur proposer vos plans d’actions.

Pour tout connaitre sur le webmarketing, découvrez notre formation Bac+5 Mastère Stratégies digitales et webmarketing

Quelles sont les qualités d’un growth hacker ?

Un growth hacker doit avoir des qualités techniques et surtout une excellente connaissance de l’univers du marketing digital. C’est pourquoi il convient de suivre une formation dans le marketing digital pour envisager de faire du growth Hacking. Cela passe par les techniques d’acquisition de trafic à la fidélisation des clients en passant par l’optimisation de toutes les étapes marketing mis en place dans l’entreprise.

Il doit également être passionné par le digital et se tenir informé des dernières nouveautés et tendances pour connaitre tous les outils qu’il a à sa disposition pour mener à bien ses missions.

Il doit bien sûr être créatif et sortir des sentiers battus pour trouver LA bonne idée à laquelle personne n’avait pensé.

L’audace est aussi une des grandes qualités d’un growth Hacker. Il faut savoir présenter des idées qui sortent de l’ordinaire, lancer des opérations périlleuses.

Quel est le salaire d’un growth hacker ?

Le growth hacker touche en moyenne 35 000€ brut annuel en début de carrière. Il pourra ensuite espérer gagner entre 45 000€ et 60 000€ brut annuel. La rémunération est souvent basée sur un salaire fixe associé à un variable qui dépendra des objectifs de ventes du growth hacker.

A lire également : Les 10 métiers les mieux payés en informatique